Porsche Panamera Sport Grand Tourismo

Avec Panamera Sport Turismo, le constructeur allemand de voitures de sport démontre que la grande routière a encore de beaux jours devant elle.

Porsche Panamera Sport Turismo

Porsche Panamera Sport Turismo

Plus rien ne semble arrêter Porsche. En attendant l’arrivée du Macan courant 2013, un SUV compact produit à partir d’une plate-forme d’Audi Q5 mais possédant des gènes souabes, Porsche livre, au Mondial de l’Automobile qui ouvre jeudi, ses portes aux professionnels, l’évolution de ses codes stylistiques. Et ce n’est sans doute pas un hasard, le constructeur de Zuffenhausen a choisi la Panamera, sa grande berline dont le style souffle le chaud et le froid, pour montrer la direction que les designers souhaitaient suivre. Les premières photos officielles confirment que le style s’affine, tout en gagnant en agressivité

et en dynamisme. Longue de 4,95 m, large de 1,99 m et hate de 1,40 m, l’étude Sport Turismo constitue une heureuse évolution de la Panamera avec ses lignes plus tendues et le traitement moins massif de la poupe. Les montants de la lunette arrière du hayon désormais moins inclinés se sont affinés, tout comme les fins optiques arrière qui évoquent ceux de la 911.

Le traitement épuré de l’habitacle renvoie à la silhouette. Dans un souci de simplification et d’amélioration de l’agrément, les designers ont réduit au maximum le nombre de boutons. L’écran multifonctions situé au milieu de la planche de bord a disparu. le tableau de bord ne comporte plus que la casquette face au conducteur. Elle comporte à chacune des extrémités le compteur de vitesse et le compte-tours ainsi qu’en son centre l’écran d’informations TFT. La console centrale s’est débarrassée de la production de commandes qui polluent l’habitacle des Cayenne et des Panamera actuelles. Sa forme en arche rappelle celle qui va équiper la supercar 918 Spyder.

Porsche Panamera Sport Grand Tourismo

Porsche Panamera Sport Grand Turismo

Sur le haut de la console, les designers ont logé un écran couleur qui indique les flux d’énergie de la voiture. C’est en effet l’autre innovation majeure du concept Sport Turismo: il introduit la technologie hybride plug-in que l’on retrouvera notamment sur la 918 Spyder. Baptisé « e-hybrid », ce système est une nouvelle évolution du concept d’hybridation développé par Porsche pour les Cayenne S et Panamera S Hybrid. On retrouve donc le V6 3 litres essence à compresseur d’origine Audi développant 333 ch mais, il est désormais associé à un module électrique de 70 kW (95 ch). La puissance combinée ressort à 416 ch, ce qui permet à cette grande berline de passer de 0 à 100 km/h en 6 secondes, soit une valeur similaire à la Panamera S hybrid proposée au catalogue. Mais, le constructeur annonce une sobriété de citadine: 3.5 l/100 km/h, soit des émissions de CO2 inférieures à 82 g/km alors que la version actuelle rejette 167 g/km de CO2. Grâce à la technologie hybride rechargeable, les voitures de sport et les grandes routières n’ont jamais été aussi « écolo-socio » acceptables. C’est d’autant plus vrai que la Panamera Sport Turismo est

Porsche Panamera Sport Turismo

Porsche Panamera Sport Grand Turismo

capable de pousser des pointes à 130 km/h en silence et de rouler en mode zéro émissions pendant 30 km. Cela veut dire concrètement qu’un automobiliste qui effectue des trajets notamment urbains de moins de 30 km par jour et qui peut recharger la batterie dans la journée ou le soir – Porsche annonce un temps de charge maxi de 2 heures 30 – roulera tout la semaine sans jamais démarrer le V6 essence. Encore une fois, l’exemple vient du haut de gamme.