Bentley Continental GT SPEED

Non loin de Basel, je savoure sur autoroute la conduite de cette Continental GT Speed, me soumettant de bonne grâce à la limitation de vitesse. Il s’agit, en effet, d’une portion d’autoroute « libre » par beau temps et trafic fluide, mais qui, comme partout en Suisse est limitée à 120 km/h, voire 80 km/h, via des panneaux lumineux placés en hauteur. En cette matinée un peu brumeuse, je glisse donc voluptueusement à 120 km/h , en attendant la frontière avec l’Allemagne. Le w12 ronronne sur la huitième vitesse de la nouvelle boîte automatique ZF.

Bentley Continental GT Speed 2

Bentley Continental GT Speed

Top départ, après la frontière, j’écrase l’accélérateur! La bête éjecte pas moins de cinq rapports d’un coup, et les 625 ch du W12 6.0 bi-turbo (au lieu de 575 ch pour la version « de base ») lancent les 2,3 t comme un projectile. Les passages de rapports se font presque aussi vite qu’avec une boîte séquentielle, mais sans à-coups. En peu de temps, l’aiguille du tachymètre franchit les 200 km/h. Et ça continue, sans que la poussée faiblisse, dans une ambiance sonore grondante, mais ouatée. Bien que roulant elle-même très vite, l’Audi que je rattrape me cède courtoisement la place. Mais à 270 km/h, je lâche l’affaire, le décor défilant trop rapidement. Quel client va pouvoir rouler aux 330 km/h promis par cette GT Speed, « la plus rapide de toutes les Bentley de production », dixit le constructeur. Et surtout où?

Bentley Continental GT Speed

Bentley Continental GT Speed

Cette vitesse sidérale n’est cependant pas la caractéristique la plus remarquable de l’anglaise. Sur les petites routes alpines, le châssis modifié (baisse de l’assiette de 10 mm, raffermissement de la suspension, travail sur les trains et la direction) lui procure une rigueur de comportement dans les virages digne d’un coupé plus léger et moins encombrant, et sans sous-virer. On sent exactement où l’on place les roues avant, ce qui était moins les cas précédemment. Elle s’extrait des courbes comme une balle, aidée en cela par ses quatre roues motrices et son énorme couple (augmenté de 100 Nm, soit 800 Nm!). Cette cure de sportivité porte-t-elle préjudice à votre bien-être? Non, ou si peu. La position Confort de la suspension à amortissement piloté mérite toujours son appellation et, à l’opposé, la position Sport demeure – sur l’asphalte bavarois il est vrai très lisse – très supportable, y compris pour des limbaires de senior. Deux stades intermédiaires permettent de peaufiner encore l’amortissement.

Bentley Continental ST Speed Interieur

Bentley Continental ST Speed Interieur

Mise en confiance par ce comportement efficace et les gros freins céramique optionnels capables d’arrêter un Boeing, j’attaque façon rallye. Tous les dispositifs sont basculés sur Sport, même la boîte automatique, opération qui s’accompagne d’une sonorité d’échappement plus marquée, avec des bordorygmes à la décélération. Oups! Dans un virage humide en descente, emporté par le poids, l’arrière part en dérive. Je m’imagine déjà, terrorisé, entamer une séance de luge sur gazon. Mais l’ESP stoppe net la figure. Sauvé! Finalement, quand vous êtes calme, la GT Speed vous cajole affectueusement, mais dès que vous vous excitez, elle vous suit dans votre récréation, tout en veillant scrupuleusement au grain. Quel fantastique engin!

Moteur: W12 biturbo 6.0
Puissance: 625 ch à 6’000 tr /mn 
Couple: 800 Nm à 2’000 tr/mn
Transm: 4X4, boîte auto. 8 vitesse
Poids 2’300 kg
L/1/h: 4,81/1,39 m
Vitesse maxi: 330 km/h
0 à 100 km/h: 4,2 s
Conso. mixte: 14,5 l/ 100km