2015 Dodge Challenger Hellcat SRT

Certains acheteurs sont prêts à payer 1000$ de plus pour que le capot de leur

2015 Dodge Challenger Srt Hellcat

2015 Dodge Challenger SRT Hellcat

Dodge Challenger Hellcat SRT soit peint « satin noir », une couleur optionnelle et exclusive. Imaginez la déception de certains d’entre eux, qui viennent de se faire dire qu’ils n’auront pas leur muscle car à 63 000 $ plus taxes pour Noël. Ni pour le jour de l’An. Un sous-traitant de Chrysler a un problème avec la peinture « satin noir ». Les peintures hors normes faites en petites séries sont toujours sous-traitées, parfois à de petits ateliers quasi artisanaux utilisant des procédés capricieux pour obtenir la finition voulue. Le retard semble toucher seulement les

2015 Dodge Challenger Srt 8

2015 Dodge Challenger SRT 8

capots satin noir, pas les autres capots recouvrant le monstrueux V8 de 707 chevaux de la Hellcat. Des acheteurs déçus se sont fait dire par leur concessionnaire de ne pas espérer leur Hellcat avant le mois de février et même mars, ou bien de choisir une autre couleur de capot. Ils se sont épanchés sur le forum internet Hellcat.org. Ce microblogue est manifestement lu par au moins un journaliste du magazine Car & Driver, qui a diffusé la nouvelle. Chez Chrysler, on dit ne pas être au courant du problème, qu’on explique par la demande plus forte que prévu pour la Hellcat SRT.

  • Jean

    Hello,

    Quel sera le prix clef en main homologuée et plaquée en Suisse pour une challenger SRT Hellcat (+cuir, +automatique transmission, + pneu été). Calculée à $65270 sur http://www.dodge.com/hostc/bmo/CUD201503LADR22A/2DR/configurator.do#/summary?

    Ne voulant pas acheter sans essayer, ou peut on essayer une Challenger SRT Hellcat?

    Merci 🙂

    • Bonjour Jean,

      Concernant le Challenger SRT Hellcat de chez Dodge, nous pouvons l’importer pour CHF 80’600 clé en main.

      Nous vous invitons avec plaisir à passer directement dans nos locaux afin de discuter plus en détail de l’importation du véhicule souhaité.

      Cordialement,
      Daniel Gandi